équipe de projet web

Table des matières

La gestion de projet web, tout un art !

Digitaliser son entreprise : casse-tête ou jeu d’enfant ? Avec un peu de créativité, un soupçon de rigueur et une pincée d’organisation, se lancer dans la gestion d’un projet sur internet requiert que vous pensiez votre stratégie de A à Z.

Tout cela en suivant une méthodologie bien précise et utilisant les bon outils. Votre cerveau bouillonne d’idées qui fusent dans tout les sens ? Vous souhaitez dompter cette bête qu’est la gestion de projet web ? Cet article est fait pour vous ! Suivez ce mini-guide de formation pour devenir un véritable matador du web.

La gestion de projet web, de quoi parle-t-on ?

Pour commencer, nous menons tous des projets dans nos vies personnelles : construire une maison, planifier un départ en vacances ou encore préparer l’arrivée d’un enfant. Et bien pour une entreprise, c’est la même chose ! Gérer un projet web est un défi dans la vie de votre organisation. En effet, arrive un point dans son processus de digitalisation où la question de mener ce type de projet se pose. Un projet web peut concerner la création ou la refonte :

  • D’un site internet
  • D’une marketplace
  • D’une application web

En effet, la gestion de projet web va ainsi répondre à un objectif fonctionnel ou commercial préalablement fixé par un leader de projet en interne ou en externe. Tel un chef d’orchestre, il sera en charge de diriger et de maîtriser tout les aspects du projet :

  • La constitution du planning projet et des équipes
  • L’allocation des ressources : la répartition du budget, des tâches ou du temps
  • La résolution de problème
  • La gestion des risques et de la qualité
  • La satisfaction de la demande initiale

Des capacités managériales, un esprit stratège et une visio à 360 degrés…Il est sans dire que pour être un excellent chef de projet, il faut être un vrai hibou du web !

Quelles sont les étapes à suivre ?

Comprendre et analysez vos besoins

Premièrement, Il incombe au chef de projet de poser les bonnes questions pour comprendre d’où vient la nécessité de développer un projet web. Cette première étape est CAPITALE dans sa manière de gérer les choses et dans sa réussite future. Ne la négligez pas et n’hésitez pas à y passer un certain temps pour ne rien oublier !

Cette phase se découpe en 2 parties :

→ Dans un premier temps, inspecter minutieusement vos besoins implicites et explicites vous permettra de déterminer les objectifs du projet web.

Par exemple : Mon site internet est vieillissant ! Cela ne me permet pas d’atteindre mes objectifs sur internet. J’ai donc besoin qu’il retrouve un coup de jeune en menant un projet web de refonte de ce dernier.

Pour cela, je dois me poser diverses questions :

  • Dois-je revoir ma charte graphique ?
  • Quelles sont les tendances actuelles en termes d’expérience utilisateur ?
  • Dois-je modifier son arborescence ?
  • Quelle sont les ressources à ma disposition ?

La liste est longue et ces quelques exemples ne sont que la surface émergée de l’iceberg !

Et oui, comment savoir où l’on va si l’on ne sait pas d’où l’on vient ?

→ Dans un second temps, la masse d’information que vous aurez recueilli lors du brief doit être retranscrite et organisée au sein d’un cahier des charges.

Il s’agira en effet d’un livrable dans lequel vous trouverez tous les aspects du projet web. Nous y retrouverons vos besoins ou les étapes du projet à suivre. Vous pourrez y détailler les fonctionnalités attendues, les compétences à déployer, la faisabilité et la rentabilité du projet. Vous devrez aussi préciser la répartition des tâches, du temps et aussi du budget.

Il est de même important d’y définir des objectifs clairs et mesurables car ceux-ci vous indiqueront la direction à prendre ! Le cahier des charges, c’est donc l’étoile polaire de la gestion de projet web. Suivez-la pour retrouver le cap de la réussite !

Le projet web : de la conception à l'optimisation de son produit​

Assez parlé, il est maintenant temps de passer à l’action. En suivant le cahier des charges préalablement établi vous allez maintenant pouvoir concevoir votre bébé. C’est parti !

Le développement de votre outil web ​

  • D’abord, définissez une structure à votre outil web en vous mettant à la place des utilisateurs finaux et en fonction de vos objectifs. Cette structure sera le squelette de votre rendu.
  • Ensuite, pensez le design et l’ergonomie de votre produit dans une logique de prise en main agréable et simple d’utilisation. C’est dans cette étape que vous habillerez votre outil. Vous pourrez lui donnerez une interface et un style qui plaira aux futurs utilisateurs !
  • Lors de la phase suivante, vos idées deviendront réalité grâce à la phase de développement. Soyez attentifs car les bugs sont relativement fréquents lors de la conception.
  • Finalement, assurez vous que votre projet web respecte le cahier des charges mais surtout les normes web. Vérifiez par exemple si votre produit est en conformité avec la protection des données RGPD.

Le lancement, la maintenance et l'optimisation de l'outil web ​

Votre enfant est maintenant devenu grand et vient désormais l’étape du recettage. Le produit sera soumis à une phase de test et suite à sa validation préalable, il sera temps de laisser votre projet web s’envoler de ses propres ailes sur la toile. Par la suite, faites rapidement un bilan sur l’intégralité du travail effectué pour améliorer le processus si vous êtes amenés à le réitérer.

Enfin, si vous êtes parent, vous savez qu’on ne s’arrête jamais vraiment de prendre soin de notre enfant même après son départ. Il est donc essentiel d’assurer la maintenance et l’optimisation de votre produit. Réunissez les feedbacks de vos utilisateurs, analysez les statistiques de votre outil, corrigez les éventuels bugs et ajoutez y de nouvelles fonctionnalités si nécessaire.

Quelles méthodes et outils pour une bonne gestion de projet web ? ​

Les méthodes rigides

méthodes agiles

Bien que cela ne soit pas recommandé, il est toujours possible d’adopter des modes de fonctionnement plus classiques pour la gestion de vos projets web. Même si elle présente de lourds inconvénients, cette approche reste d’actualité au sein de projets beaucoup plus importants pour un grand nombre d’entreprises. Pour cela, nous avons choisis de vous présenter deux méthodes :

  • La méthode en Cascade ou Waterfall : Premièrement, les étapes de gestion d’un projet en cascade sont les mêmes que celles citées auparavant. Cette méthode permet d’avoir une vision claire et globale du projet dès ses débuts. Or, une fois la phase de conception entamée, il n’est plus possible de revenir en arrière pour repenser la phase de planification. Il s’agit d’un gros désavantage de cette approche. De plus, le risque de livrer un produit non conforme aux attentes originales est élevé dans la méthode en cascade.
  • Le cycle en V : Deuxièmement, cette méthode est un prolongement de la précédente. Dans un schéma en forme de V, chaque étape de vérification des étapes est associée à une autre phase de validation. Votre produit web possède des spécificités claires, stables et doit respecter des normes de qualité : le cycle en V peut vous aider à atteindre vos objectifs ! D’un autre côté, cette méthode reste peu flexible et peu adaptable et ne va pas forcément convenir à tous les projets web.

Des méthodes beaucoup trop rigides comme celles-ci, bien que rassurantes et conservatrices, sont causes d’échecs d’une grande majorité des projets qui les adoptent. En effet, elles sont beaucoup trop éloignées de la réalité et des évolutions des exigences actuelles en gestion de projet. Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de vous pencher vers les méthodes agiles en fonction de l’envergure de votre projet web.

Les méthodes agiles

Désormais, vous pouvez mener votre gestion de projet web d’une façon plus flexible et libre. C’est à vous de choisir la méthode qui sera le mieux adaptée à votre projet et à votre entreprise. Aucune de ces méthodes n’est parfaite mais nous vous avons cependant sélectionnés celles parmi les plus utilisées par les chefs de projets web.

Une méthode agile est un ensemble de pratiques qui prône le résultat, la flexibilité et la rapidité. Elle permet d’adapter la gestion de projet à un environnement et à des demandes de clients qui évoluent sans cesse. Elle permet aussi de fédérer les équipes mais aussi de planifier plus efficacement les étapes de votre projet.

Cette méthodologie est basée sur 4 valeurs et 12 principes. Voici quelques unes des meilleures méthodes agiles à adopter pour votre gestion de projet web :

  • La carte d’empathie : comme son nom l’indique, la carte d’empathie permet de se mettre directement à la place de l’utilisateur final de l’outil que l’on conçoit.

Puisque plusieurs têtes fonctionnent mieux qu’une seule, la carte est complétée en équipe en brainstormant sur ce que le consommateur voit, entend, fait, dit et ressent lorsqu’il a affaire à votre outil web. Cela permet de créer des « user stories » ainsi que des personas d’utilisateurs dans le but d’adapter votre produit.

carte d'empathie
  • La méthode SCRUM ou mêlée en français : il s’agit d’une des méthodes les plus utilisées au sein des projets web. Effectivement, celle-ci est basée sur des rôles bien définis et un processus de cycles courts où des objectifs à courts termes sont définis.

Au sein de sprints de 2 à 4 semaines, les équipe se répartissent des tâches et discutent chaque jour des points d’avancée et de blocage de chacun. Ces réunions d’environ 15 minutes donnent à l’équipe des retours sur la qualité des livrables mais également sur l’avancement du projet web. La solution web est enfin présentée sous forme de démonstration au client qui validera ou non le produit. Cette méthode requiert une adaptation constante des équipes.

schéma du processus de la méthode SCRUM
  • La méthode Kanban : celle-ci permet effectivement de croiser les tâches à faire, en cours, et terminées, au sein d’un tableau ou d’une matrice. Consultez notre article sur le planning projet qui traite également de cette méthode. monday.com propose cette fonctionnalité ainsi qu’une multitude d’autres avec par exemple des diagrammes de Gantt et des vues en timeline de toutes vos tâches.
  • Le développement Lean est très proche de la méthode Kanban. La seule différence est que ce dernier permet d’améliorer l’apprentissage des membres du projet et également d’éviter de gaspiller ses ressources.

Enfin, d’autres méthodes moins populaires existent : RUP, l’eXtreme Programming, SAFE…

Pour résumer, une méthode ou une façon de voir la gestion de projet peut vous convenir à vous, à votre équipe et à votre projet web, comme elle peut complètement en déstabiliser d’autres. Le mieux est encore de les tester pour éviter d’aller droit dans le mur.

Les outils collaboratifs au service de la gestion de projet web

Puisqu’une gestion de projet web réussie nécessite l’usage des bons outils, voici une liste de quelques logiciels collaboratifs parmi les plus utilisés pour gravir des sommets en équipe :

  • Slack : pour une communication instantanée entre collaborateurs
  • Google Workspace : un espace de stockage, de partage de documents ou de visioconférence simple et intuitif pour vous et les membres de votre équipe
  • Dropbox : cet outil permet de stocker et de partager des documents de manière rapide et sécurisée
  • Zoom ou Teams : des applications de visioconférence aux multiples fonctionnalités pour des réunions de travail endiablées.
  • Lucidchart : avec cet outil, vous aurez la possibilité de créer des diagrammes interactifs pour des réunions productives en équipe. Nous y avons consacré un article détaillé, n’hésitez pas à le checker pour plus d’information.

On a d’ailleurs regroupé au sein de notre Toolbox les meilleurs outils pour digitaliser votre entreprise. Vous tomberez peut-être sur la perle rare qui optimiser vos process internes.

Chez tiilt.io, nous utilisons depuis plus de 5 ans le Work OS monday.com. C’est selon nous la meilleure solution pour la gestion de projet web.

En plus d’être complet de par ses fonctionnalités, cet espace de travail s’adapte facilement à vos besoins et à l’utilisation que vous en faites. Dernier point et pas des moindres : il vous permet de centraliser toutes vos applications favorites au sein de la plateforme grâce à sa Marketplace bien fournie !

Le plus simple est encore de tester par vous-même. Et ça tombe bien, on vous offre 2 semaines gratuites pour vous faire votre propre idée sur ce Work OS révolutionnaire.

Tester monday.com gratuitement
Pendant 14 jours et sans engagement

Bravo ! Vous êtes arrivés au bout de notre guide. On ne peut que vous conseiller d’aller consulter notre article sur comment réussir son management de projet pour passer au niveau supérieur !

Leave a Comment